De Philippe-Auguste à Louis XIV, Saint-Germain-en-Laye a été la villégiature de nombreux rois de France

Aidez-nous à améliorer le site Internet de Saint-Germain-en-Laye Tourisme. Prenez quelques instants pour répondre au questionnaire de satisfaction.

Les rois de France

C’est Louis VI, dit le Gros, qui prend la décision, en 1124, de faire construire le château de Saint-Germain-en-Laye. Son objectif est alors de protéger la région et non pas de bâtir une villégiature. Il souhaite rétablir l’autorité royale en France et lutter contre ses petits barons d’Ile-de-France.

Louis VII donne au château le titre de « résidence » et dès lors presque tous les rois de France viendront y séjourner et ce jusqu’en 1682, date à laquelle Louis XIV abandonnera définitivement Saint-Germain pour Versailles.

Les plus célèbres résidents du Château-Vieux sont Louis IX, dit Saint-Louis, qui fit construire la chapelle
François Ier qui marqua le lieu du style Renaissance, Henri II qui décida la construction du Château-Neuf en contrebas du Chateau-Vieux, Henri IV qui y séjourna régulièrement tandis que Louis XIII y mourut.

Quant à Louis XIV, né le 5 septembre 1638 au Château-Neuf, il établit sa résidence habituelle au Château-Vieux de 1666 à 1681 et donne à Saint-Germain un essor incomparable. Nombreux sont les hôtels particuliers qui témoignent de cette époque. Parmi eux, l’Hôtel dit de la marquise de Maintenon, rue du Vieil-Abreuvoir, est sans doute l’un des plus caractéristiques.

Ecrivains, musiciens et artistes de renom

Mais si la ville et ses châteaux sont intimement liés à la royauté, de nombreux autres personnages de l’histoire de France ont laissé leurs traces.

Trois artistes ont profondément marqué la Ville, vous aurez tout le loisir d’aller à leur rencontre puisque trois musées leur rendent hommage :

  • Claude Debussy, dont la maison natale 38 rue au Pain, expose objets personnels, partitions musicales et documents iconographiques,
  • Maurice Denis, chef de file des Nabis, sa maison-atelier est aujourd’hui un musée,
  • Paul et André Vera, peintres théoriciens du jardin qui ont contribué au rayonnement du mouvement Art déco, dont l’Espace permanent rue Henri IV reflète l’œuvre.

Si l’actuel théâtre porte aujourd’hui le nom d’Alexandre Dumas, c’est parce que celui-ci fut directeur de la salle de spectacles qui se trouvait sur l’actuelle Place André Malraux ; c’est à Saint-Germain-en-Laye qu’il écrivit une partie des Trois Mousquetaires et du Comte de Monte Cristo ; il fut même nommé en 1847, commandant de la garde nationale de la Ville.

En levant les yeux sur les plaques des belles façades du quartier historique, vous  apprendrez que Voltaire a séjourné, au retour de son exil en Angleterre, au 41 rue de Paris, ou que le Maréchal Lyautey a habité l’hôtel de Montausier rue du Vieil Abreuvoir alors qu’il commandait le premier escadron du 4e régiment de Chasseurs à cheval.

Les exemples d’hôtes illustres ne manquent pas. Ainsi, MolièreMozartJean-Baptiste Lulli, François Couperin, Jacques OffenbachFélicien DavidBenjamin Franklin, le poète Gérard de Nerval, le premier récipiendaire du prix Nobel Frédéric PassyRouget de Lisle auteur de la Marseillaise, le célèbre cuisinier Guillaume Taillevent, le cinéaste JacquesTati.

Plus près de nous, Marie-Claire Alain, brillante organiste-concertiste, sœur du compositeur et organiste Jean Alain.

Saint-Germain a attiré et attire toujours de nombreux artistes, peintres ou sculpteurs, Lukas Kandl, Hélène Legrand, Amri Aminov, Pierre Cornuel, Fordan,… Peut-être en croiserez-vous certains au fil des rues.