Les Yvelines sont à l'honneur dans les décors du prochains téléfilm de France 2 !

Si vous étiez place du Marché Neuf jeudi 29 décembre, vous n’avez pas pu le louper !

Je parle bien sûr du tournage de l’un des prochains téléfilms de France 2, « L'épreuve d'amour», mettant en scène les comédiens Fred Testot et Marie-Josée Croze.

Interview

La société de production Fontaram employant une quarantaine d’intermittents du spectacle était à Saint-Germain-en-Laye jeudi 29 et vendredi 30 décembre. Le tournage, qui a commencé depuis le 1er décembre, s’est déroulé en région parisienne dont plusieurs villes des Yvelines.

Nous avons interviewé le régisseur général Olivier Bonnard pour en savoir plus.

Office de tourisme : Pourquoi avoir choisi essentiellement le département des Yvelines comme lieu de tournage ?

Olivier Bonnard : Nous souhaitions au départ situer l’action en province, seulement pour plusieurs raisons cela n’a pas été possible. Nous avons donc décidé de choisir des villes qui nous permettent de recréer ce «climat provincial » tout en étant proche de Paris.

Office de tourisme : Quelles villes avez-vous traversé depuis le 1er décembre ?

Olivier Bonnard : Nous sommes tout d’abord passés par Bouffémont (95), puis Colombes (92) qui tient lieu de maison de famille, pièce maîtresse du film, où nous sommes restés 10 jours. Nous avons poursuivi notre route dans les Hauts-de-Seine à Vaucresson, Sèvres et Ville d’Avray avant d’arriver dans les Yvelines. Nous avons utilisé le décor du cimetière du Pecq et celui du Socker Park de Poissy.

Office de tourisme : Pourquoi avoir également choisi Saint-Germain-en-Laye ?

Olivier Bonnard : Là aussi pour son côté dépaysant. Lorsqu’on arrive à Saint-Germain on oublie que l’on se trouve en région parisienne. Et puis, nous avons surtout choisi des lieux qui se prêtent à l’atmosphère du film. Le Café de l’Industrie, sur la place du Marché Neuf, possède une ambiance chaleureuse, cosy en accord avec la thématique assez intimiste du film.

Office de tourisme : Quant au château du val ?

Olivier Bonnard : Le Château du Val était parfait pour recréer un salon de thé avec une décoration très rococo, très bourgeoise. Nous avons utilisé les murs pastels et les grands lustres, tout en accessoirisant l’espace pour entrer dans ce type de critères et donner l’illusion d’une sorte de boudoir, là encore très intime.

Office de tourisme : Vous parlez beaucoup de cette atmosphère intimiste importante dans le film ainsi que de la maison de famille (Colombes), pouvez-vous nous en dire plus sur l’histoire de « L’Amour en plus »?

Olivier Bonnard : L’histoire c’est celle d’un homme qui n’accepte plus son propre corps, qui cherche à s’en échapper en prenant l’apparence d’une femme, à l’abri du regard des autres. C’est aussi l’histoire d’une femme, de sa femme, qui malgré sa découverte va chercher à réinventer leur couple, leur famille, persuadée que l’amour qu’ils se portent suffira. Un vrai message de tolérance et d’espoir. Mais vous ne connaitrez pas la fin ! (rires)

Office de tourisme : Avez-vous des anecdotes de tournage à nous raconter ?

Olivier Bonnard : Non, il n’y a pas d’anecdotes particulières car nous sommes dans un film qui joue sur l’émotion plus que sur le grand spectacle. Cependant, je tiens vraiment à remercier la ville de Saint-Germain pour son accueil chaleureux et très favorable en termes de liberté de tournage, ainsi que pour la réactivité et la compétence des agents avec qui nous avons travaillés, c’était très agréable !

Office de tourisme : Merci à vous et nous espérons vous revoir bientôt à Saint-Germain pour de nouveaux tournages ou pour une simple visite !

Le tournage du téléfilm se terminera à la mi-janvier à Biarritz et après plusieurs semaines de montage il sera prêt à être diffusé au second semestre 2017.

Bientôt sur vos écrans, ne le loupez pas !

 

Pour en savoir plus

Commentaires

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.